Hashima School

Voici la renaissance de l'île d'Hashima: ancienne ville fantôme, la voilà école révolutionnaire!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Satoe MAriko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Robins
Admin
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Satoe MAriko   Sam 27 Juin - 0:46

SATOE MARIKO ★
MY SONG WILL CHARM YOU

INFOS EN VRAC

Nom : Satoe

Prénom : Mariko

Âge : 20 ans

Sexe : Féminin

Groupe & Rang : Raging Entertainment
Instrument(s) pratiqué(s) : Piano , trompette et koto.
Métier : (Idole/Compositeur et/ou autre) Compositeur - Professionnel
Ambition :

Avatar : Personnage de Cherry Hunt

Voix : Eir Aoi ou ici


STORY


Le souvenir le plus lointain de notre demoiselle était un moment comme un autre. Assis sur la chaise, les mains se posèrent sur les touches. Son père, si calme et perdu dans ses pensées habituellement, n'avait plus rien à voir. Il était le même que lorsqu'il devait travailler. Elle qui ne cessa jamais de rire à pleine voix et à courir dans tous les sens avec son frère. Pour la première fois, elle ne bougea plus, ne parla plus. Son regard ne dérocha pas du dos de son père. Lui qui dirigeait simplement l'orchestre par des gestes ne voulant rien dire pour elle. Pourquoi était-il si différent durant ces moments ? Pourquoi avait-il cette lueur à chaque fois qu'il se trouvait devant un instrument ? Les questions innocentes de notre demoiselle allaient la conduire à découvrir le monde de la musique.

Le piano et le solfège. Voici par où notre demoiselle débuta. Classique si l'on peut dire. Ce qui l'était moins, c'était sa grand-mère. Une dame respectable qui proposa à sa petite-fille de suivre ses cours de koto. Un instrument que peu de personnes ont la chance de pouvoir jouer. Cependant, ce n'est pas avec la rareté d'un objet que l'on attire les enfants. Cette dame ne le savait que trop bien. Ainsi, frappant une corde puis une autre, elle se lança. Une musique douce et pourtant si puissante. Ses doigts agiles, frappant sans attendre la prochaine corde. Le son résonnait dans la pièce, fascinant la petite élève devant son professeur. Un professeur dont l'apparence sévère n'avait rien à voir avec son coeur.

Devant choisir entre continuer les cours de piano ou ceux du koto, Mariko était indécise. Ce fut ses parents qui choisir pour elle, arrêtant alors ses cours de piano. Qu'importe le moment, elle pouvait toujours pratiquer dans son coin et apprendre seule. Qu'en au koto, cela n'était pas possible. L'apprentissage était long et difficile. Pourtant, notre demoiselle le savait parfaitement. Simplement, elle se rendit compte trop tard de sa préférence pour le piano. Alors, pour montrer son mécontentement, elle séchant les cours de sa grand-mère. Une, puis deux, puis trois semaines. Rien ne se passait. Aucun sermon de ses parents, ni un appel. Ce calme était trop pesant. Étouffant. Elle ne voulait, ou plutôt ne pouvait, pas continuer à profiter de la situation. Alors, se rendant à son cours, curieuse et espérant recevoir sa sentence.

Une caresse. Alors qu'elle venait de lui dire qu'elle était malade depuis les trois dernières semaines. Ce mensonge ne tenait pas la route. Du haut de ses douze ans, le savait parfaitement. Pourtant, elle n'entendit qu'un simple : « Je suis rassurée. ». Relevant sa tête, un sourire et une simple caresse sur la tête. Rien de plus. Ces gestes n'avaient rien à voir avec ce qu'elle attendait. Bien sûr que non, cette dame n'était pas ainsi. Jamais sa voix s'éleva. Jamais elle ne lança de regard coupable. Depuis ce jour, sa grand-mère n'avait plus simplement le respect donné au grand-parent. Pour Mariko, elle était son exemple. Celle qu'elle ne subira jamais sa mauvaise humeur ou ses mensonges.

Il aura fallu du temps. Beaucoup de temps. Elle qui hésitait tellement, la voici devant la prestigieuse école. Admirant l'édifice, se demandant si c'était la bonne chose à faire. Un papier en main, dont seule le nom était écrit. Les peu d'élèves sortant ne firent pas attention à cette collégienne. Cette petite déchirée entre son envie et sa peur. La prestigieuse Saotome académie. Reconnu par tous comme étant la meilleure, comme l'unique. Une académie qui pouvait conduire Mariko à son rêve.

Son rêve de devenir idole.
Un rêve d'enfant qu'elle n'a jamais avoué.

Un rêve qui pouvait se briser à n'importe quel moment. Si elle n'était pas à la hauteur. Si elle ratait avant même d'avoir terminé la première phase d'examen. Non. Elle ne devait pas penser ainsi. Alors elle fit un pas, puis un second avant de courir. Pourquoi prendre le risque ? Elle ne s'imaginait déjà plus idole. Faire face à un public. Chanter, danser, redonner le sourire. Elle ne se sentait pas capable, préférant continuer sa routine.

Ce souvenir remontait à déjà bien trop loin pour Mariko. Depuis qu'elle quitta le lycée ainsi que l'orchestre, elle entra dans une université afin de devenir compositeur. Lorsqu'elle avait le temps, elle postait des reprises qu'elle chantait. Parfois, ses propres compositions. Cela lui faisait une petite pub. Un peu plus tard, elle sauta le pas pour se présenter à la Raging Entertainment comme compositrice. Elle n'eut pas le courage d'être idole, ou plutôt d'en faire l'effort. Mais faire écouter aux gens sa musique était bien ce qu'elle désirait. Si elle ne le pouvait pas de vive voix, elle pouvait toujours en jouer.

 


PSYCHOLOGIE


Méfiance : Elle n'en a pourtant pas l'air. Cette femme qui parle et rit avec toi. Celle qui a toute ta confiance. Elle qui t'écoute en esquissant un sourire. Te souviens-tu de la dernière fois qu'elle s'est confiée à toi ? Bien sûr que non, puisque cela n'est encore jamais arrivé. Un jour, peut-être cela viendra. La dernière fois qu'elle te raconta une mésaventure ? Cela non plus, tu ne peux y répondre. Tu as beau être la personne la plus proche d'elle, tu es bien incapable de répondre à ses deux questions. Mais tu ne la connais que trop bien. Ses doutes et ses inquiétudes qui s'accumulent. Tu ne peux pas l'aider, tant qu'elle ne sentira pas le besoin, elle ne parlera pas. Alors la voir sourire te rassure, elle qui d'habitude semble si distante.

Mensonge : Pourtant, rien ne prouve que se sourire est vrai. Peut-être se moque-t-elle de toi. Ce n'est pas son genre. Menteuse ? Elle n'est pas des plus honnêtes effectivement, mais elle ne cherche pas à tromper qui que ce soit. Tu la connais depuis tellement longtemps. Elle ne veut causer de tort aux autres. Elle est juste envers les autres. Elle te dira si cela semble être une erreur, si tu devais continuer ou abandonner. Si les choses sont correctes ou non, sans rien te cacher. Même si cela peut-être blessant, elle te dira simplement de réfléchir au pourquoi du problème. Cependant, dès qu'il s'agit d'elle, de sa vie, ses histoires, ses peurs, tu n'entends rien. Tu la regardes, voyant son hésitation sur son visage. Alors tu patientes, tu as l'habitude puisque vous ne cessez d'être ensemble.

Lâcheté : Tu n'es pas stupide. Tu sais parfaitement que Mariko n'aime pas se montrer faible. Elle a beaucoup trop de fierté. Heureusement qu'elle n'est pas du genre à se laisser troubler facilement. Elle sait parfaitement s'amuser avec ces camarades. Lors de défis ou de compétitions, elle n'est pas du genre à reculer. Mais, il est rare qu'elle fasse preuve d'un réel courage. N'affrontant jamais ses problèmes. Les laissant de côté, ne cherchant pas à affronter la réalité. Elle préfère les laisser se tasser. Cependant, si rien ne se calme, elle ne trouvera rien d'autre que de dire que les deux parties ont tort et raison, que cela ne sert à rien de s'énerver ou même qu'elle taquinait un peu.


Rêverie : Il n'y a bien que toi qui puisses la voir tous les jours, à des heures parfois incroyables. C'est vrai que tu ne lui ressembles pas. Tu préfères la compagnie des autres, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Alors que Mariko n'a pas véritablement besoin de voir les autres pour se sentir bien. Insociable ? Faux. Voir de temps à autre des personnes lui fait plaisir. Mais des moments de solitude. Elle en a besoin, plus que les d'autres. Pour se reposer, réfléchir, mais surtout pour rêver. Se perdre dans ses pensées et s'endormir. Comme votre père à vous, Mariko s'égare parfois. Elle rêve tellement longtemps que parfois, tu te demande si c'est pas simplement pour fuir. Fuir ses problèmes, fuir la réalité.

Observation : Elle peut sembler rude. Plus dans ses mots que dans ses gestes. Si seulement si les gens prêtaient plus attention à ce qui se cache, ils se rendraient compte. Mariko ne sait pas se montrer affectueuse. Ce n'est pas son genre. Des mots simples comme un « Je vous aime » pour ses parents ou « Tu es formidable » à sa grand-mère. Cela est tellement rare. Un câlin, des baisers ou même des gestes touts bêtes. Alors, même si les gens doutent parfois, toi, tu le sais. Le seul moment où tu vois à quel point elle aime une personne, c'est durant les anniversaires. Son paquet est comme les autres, pourtant, il fait toujours mouche. Elle n'offre que des choses dont elle est certaine que cela plaira. Vous avez l'habitude de prendre du thé le matin ? Elle vous offrira un assortiment. Votre housse de portable est déchirée ? Vous en aurez un nouveau d'ici peu.

Confiance : cela t'impressionne toujours. Elle qui ne cesse pas de taquiner les autres, cachant même son ironie certains temps. Un caractère de cochon, une fille difficile et qui n'est pas des plus attentionnées. Tu t'en inquiéterais si elle était toute seule. Heureusement qu'il existe ce petit groupe d'individus qui la fréquente, qui rient avec elle et l'apprécie. Des personnes qui lui font confiance, qui savent qu'elle ne les trahira pas. Des fous, comme toi, son frère....


PHYSIQUE

Que voulez-vous savoir exactement ? Sa taille ? Ses mensurations ? Le nombre de grains de beauté et où il se trouve ? Personnellement, je n'ai jamais apprécié de décrire une personne par son physique. Cela me donne l'impression de ne juger que par le physique. Enfin, tel est mon devoir de narrateur.

Je vais faire vite. Il est vrai que pour une Japonaise, Mariko dépasse la moyenne. Mais aux yeux du monde, sa taille n'a rien d'extraordinaire. Un mètre soixante-trois, talon non inclus. Quoi ? Ce n'est pas de sa faute si elle préfère avoir des talons. Tant que cela ne la rend pas vulgaire, elle s'en moque bien. D'ailleurs, elle aura beau dire le contraire, son apparence la préoccupe un peu. Paraître négligée devant les gens, cela ne lui est pas possible. Alors, même si ses cheveux châtain clair risquent de s'abîmer, elle les boucle. Qu'importe le temps que cela lui prend, cela sera toujours mieux que d'avoir les cheveux totalement lisse et sans volume selon elle. Mais la coiffure n'est pas tout. Sans en parler directement, disons simplement que la demoiselle ne se cache pas dans des tenues trop flottantes. Je ne dis pas qu'elle s'expose entièrement ou qu'elle ne porte que des tenues moulantes. Simplement, elle n'a pas honte de son corps. Mariko est une femme qui prend soin d'elle en se maquillant et s'habillant comme elle le veut.

Personne ne s'aime entièrement. Peut-être les narcissiques au mieux. Mais de connaissance, cela est bien rare de se trouver parfait. Ses vilains yeux. Mariko ne les aime pas. Enfin, disons plutôt leur forme. Les gens se trompent souvent sur les attentions et les sentiments de la demoiselle. Ses yeux dorés qui attirent l'attention sur ce visage assez inexpressif. Certains traduisent son regard de froid, parfois de malicieux. Pourtant, il n'y a rien. Mariko vous regarde simplement, se demandant quand comptez-vous tourner la tête pour qu'elle puisse se remaquiller en paix.
 

DERRIÈRE L'ÉCRAN

Pseudo : Nope
Âge : 20 ans
Comment as-tu connu le forum ? : Top-site !
Un avis ? Patate ! 8D
Tes disponibilités : Générale le soir ou l'après-midi. Le matin c'est sacré.
Code du Règlement : Blue Prism Heart
Une Question/Remarque ? Vous trouvez pas qu'il fait chaud aujourd'hui ? <= question sur 5 points.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Satoe MAriko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» “ GOOD VIBRATIONS ” • La Jolla t'attend !
» [FINI - PUBLIC]Spend a day with you ✩ Takeuchi Mariko & Hiwamari Odeline
» Ito Mariko ♥ Come on, I have a lot of lovely cookies for you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hashima School :: Les dossiers scolaires :: Personnages :: Présentations acceptées-
Sauter vers: